10 trésors cachés de l’indie rock d’aujourd’hui

Il a beau être devenu en quelques décennies un robinet d’eau tiède, l’indie rock américanophile continue de proposer de belles surprises dans les marges. En particulier grâce à une nouvelle génération de musiciennes particulièrement inspirées. Voici une sélection évidemment subjective.

MEERNA « Heart Hunger »

Grosse découverte, venue des tréfonds de la scène underground de San Francisco/Oakland, Meerna vient de sortir un disque ultra soyeux, quelque part entre post rock et R’n B organique.

HEATHER WOODS BRODERICK

Longtemps cantonné au rôle de musicienne de l’ombre, Heather Woods Broderick a sorti avec The Invitation un des grands disques de cette année. Par moment, on dirait presque la rencontre de Cocteau Twins et Emmylou Harris. L’album a été défoncé par Pitchfork. Comme quoi, c’est souvent un indice de qualité.

BELMONT WITCH

Groupe un peu immanquable quand on traîne dans les caves parisiennes, Belmont Witch renoue avec la grande tradition du punk rock mélodique et bien rêche qui t’engueule avec bonheur. Si vous aimez X, Gun Club, Erase Errata, Sleater Kinner d’avant les looks gênants…

 

PAVO PAVO

Beach House, Tame Impala et même Pond, tous ces groupes post psyché se sont mutés en variétoche un peu bateau. Pavo Pavo n’a pas un pet d’originalité mais sonne comme une version relâchée de tous les groupes suscités avec une écriture pop ultra efficace. Donnez leur une chance, je suis sûr qu’ils ont un bel avenir.

 

SARAH LOUISE

Il n’y a plus beaucoup de labels historiques dont je suis les signatures les yeux fermés. Thrill Jockey en fait partie. Sarah Louise a écrit la BO parfaite pour se retirer dans les bois et attendre la fin du monde. Beaucoup moins chichiteux que Chelsea Wolfe et tout aussi prenant.

 

FLORIST

Après la réédition de ses travaux solos autour du synthé modulaire chez RVNG INTL (dont je vantais les mérites ICI), Emily A Sprague revient avec son projet Florist, sans ses musiciens. Pas très rock, je vous l’accorde, ce nouveau morceau qui annonce un album pour la rentrée renoue avec l’héritage émouvant de certains projets K Records.

 

ORCHID MANTIS

Si la chill wave vous manque et que ça vous gêne un peu d’écouter le nouveau Ducktails (on vous comprend), Orchid Mantis déniché dans les méandres de Bandcamp (je n’ai toujours pas trouvé meilleure expression) devrait vous ravir.

IT’S SUNDAY

J’avais dit tout le bien que je pensais de It’s Sunday dans les Inrocks. Ma chronique ayant mystérieusement disparu, je vais vous la résumer en cette équation: Weezer Blue Album + Gregg Araki + Belleville.

 

VIVIAN GIRLS

Oui notre époque va très vite tout ça tout ça. Mais le retour des Vivian Girls (séparées en 2014) avec un nouvel album chez Polyvinyl est une très bonne nouvelle (au moins pour moi).

 

SNOWING

Du tapping, des photos de chats moches, des canettes de bières, des grosses chemises à carreaux et de l’emocore foireux…mais qu’est ce que vous faites encore ici?! Direction…LES MEANDRES DE BANDCAMP

 

NATHAN ROCHE 

Dans les bars aux Etats Unis et en Grande Bretagne, il y a toujours des gens bourrés qui chantent avec plein de reverb sur leurs micros, des chansons d’Elvis, Robbie Williams, Nirvana ou Billy Idol. Quand ça me manque, je sais que je peux écouter Nathan Roche.