Légalisez la musique d’Albinos Congo !

Crédit: Pierre Donadio

J’ai toujours été assez circonspect sur le concept de « mock meat », cette imitation de viande à base de tofu. Concernant l’excentricité en musique c’est un peu la même chose. Vous avez envie d’écouter des disques barrés joués par des gens qui n’ont pas la lumière à tous les étages? Pourquoi, alors, s’infliger la promo  « fofolle mais pas trop » d’HEC? Si la musique de Jacques et autres Catastrophe vous fait l’effet d’un mauvais palet breton au CBD, précipitez vous sur Albinos Congo, autant chargé en THC que Lee Scratch Perry un samedi soir sans couvre feu.

Pour preuve, un nouvel E.P. nommé Space Jam, en hommage peut-être à un film de basket avec un lapin qui parle et Michael Jordan ou plus vraisemblablement en référence au mood général de création de ces six morceaux composés en orbite sur la planète psychotrope. OHNOOHYEAH sonne comme un Ohsees avec le pantalon de Marc Bolan quand Mon Petit Yoshi renoue avec les grands moments du Connan Mockasin d’avant la hype et les photos en peignoir. Six titres qui respirent la liberté et le fun soutenu par un mix puissant et cinglé qu’on aimerait entendre plus souvent par chez nous.

En 2020, Macaulay Culkin a 40 ans, John Dwyer porte des lunettes de vue. « Feel old yet? ». Offrez vous une cure de jouvence méritée avec cet EP sans autre prétention que vous dilater les pupilles.

 

Comme d’habitude, je leur ai demandé de m’envoyer quelques uns de leurs coups de coeur récents.

MUSIQUE

FILM

Marathon de Jeong Yun-Cheol

Dick Tracy de Warren Beatty

LIVRE

Le talon de fer de Jack London

 

JEU VIDEO

Broforce

Article Précédent

Christian Death: sous le soleil de Satan

Prochain article

PLAYLIST "Regarder les ruines par la fenêtre" par Romain Barbot