Hana Vu est la petite soeur pas prise de tête de James Blake et Warpaint

Comme tous les ados (et les DJ’s) du monde entier, Hana Vu fait la gueule. Un peu mais pas trop. A l’image de sa musique, sorte de blues shoegaze mélo balancé sur Soundcloud qui rappellera de loin les débuts de King Krule et ceux de James Blake avant qu’il ne devienne le sosie vocal d’un chat imitant D’Angelo.

Alors certes si tout ce qui s’apparente à la culture « millenial » vous sort par les yeux (les t-shirts Champion USA, Urban Outfitters, les photos de bouffe postées sur Instagram), l’ensemble du disque risque de vous faire un peu grincer des dents. Mais pour ceux qui n’ont pas tout à fait cocher la case vieux con, il faut bien noter que l’ensemble se tient très bien et touche même plutôt juste, notamment sur des morceaux plus dépouillés (« How Many Times Have You Driven By ») ou frontaux (« Shallow » et son petit côté Warpaint).

Un disque qui ne changera pas le monde mais rien ne vous/nous empêche de goûter un petit granité sonore de la sorte au bord de la piscine.